Actualités

Restez au courant de l'actualité financière et du marché de l'or.

L’or reste dévalué par rapport à l’envolée des autres actifs. ( Laurent Maurel pour Or.fr )

Le prix moyen d’une maison aux Etats-Unis a grimpé de 14,9 % au dernier trimestre de 2020. C’est l’augmentation la plus forte depuis 1990. Les ménages américains préfèrent sacrifier leur maigre épargne, utiliser le cash qu’ils viennent de recevoir du gouvernement. Et aussi, profiter des taux bas pour s’endetter et se ruer sur les valeurs tangibles. L’inflation se matérialise aussi dans la hausse des prix des matières premières.

 

L’Amérique investit massivement en bourse.

La bourse continue également à attirer de plus en plus d’épargnants. Le marché action a reçu un montant record de nouveaux investissements. $ 58 milliards en une semaine. L’ Amérique investit massivement en bourse. La maison de courtage Schwab reçoit tellement de requêtes de nouveaux investisseurs.

 

Les taux américains remontent.

Face à cette orgie de cash, les taux américains remontent logiquement. Il est normal que le marché exige plus de rémunération des obligations à courte échéance. Et ce, dans un climat d’inflation monétaire. Donc, un prolongement même minime de la hausse de ces taux serait catastrophique pour la reprise qu’ils espèrent. Et aussi, pour la valorisation de tous les actifs.

 

L’ or est donc dévalorisé.

Cette hausse limitée des taux n’est cependant pas suffisante par rapport au rebond de l’inflation. Et par conséquence, les taux réels continuent eux à baisser fortement. L’or est donc bien dévalorisé actuellement par rapport à ces taux réels.

 

 

Pour l’achat et la vente d’or en Belgique, prenez contact avec notre bureau de Mons, Goldman Invest à Mons.

 

https://or.fr/actualites/rebond-inflation-prix-or-reste-devalue-envolee-autres-actifs-2171

 

La baisse des stocks et des taux.

La banque centrale américaine grâce à ses injections massives, offre ainsi la possibilité de maintenir en vie des sociétés zombies. Et ce, tout en enrichissant les spéculateurs de ces actifs virtuels. Jusqu’ à présent les injections de la FED s’étaient plutôt concentrés dans les grosses capitalisations techno ( les fameuses FANGs ). Le cours du  » Fang Index  » a d’ailleurs suivi minutieusement l’explosion du bilan des banques centrales depuis 2016.

 

Nouvelles injections de la FED.

Aujourd’hui les nouvelles injections de la FED contribuent plutôt à pousser les investisseurs à tenter de dénicher la prochaine valeur de croissance. Les dollars fraichement imprimés permettent aux swings traders de chercher un autre tabouret plus moelleux dans le jeu de la chaise musicale. On investit sur des sociétés zombies pour espérer un gain rapide comme cela a été le cas avec la société Gamestop cette semaine. C’ est le règne du  » Quick dollar « , on recherche le profit rapide à très court terme. On continue à accueillir en musique plus de nouveaux gagnants dans notre gigantesque marché de Ponzi alimenté par la FED.

 

Euphorie sue les marchés.

La FED espère que cette euphorie sur les marchés se propagera à l’économie réelle. Et ce, en profitant notamment de la réouverture progressive de l’économie américaine. D’abord,  même si les derniers chiffres PMI de l’industrie et des services sont bien meilleurs que prévus, le chômage américain reste pour sa part englué dans une dynamique toujours négative.

 

La crise sanitaire est loin d’être réglée.

Le président semble vouloir accélérer coûte que coûte la reprise de l’activité économique. Ce n’est pas la voie choisie de l’autre côté de l’Atlantique. Signe qui ne trompe pas, tous ceux qui ont voyagé cette dernière semaine peuvent en témoigner. Les aéroports américains sont bien plus fréquentés qu’en Europe. L’optimisme de reprise aux USA est à mettre en parallèle à cette déclaration laconique du directeur de Luftansa. Notre compagnie ne perd plus que 1 million toutes les deux heures. L’Europe s’en sort beaucoup plus mal dans cette nouvelle vague de la pandémie. En conclusion, les confinements en Europe font exploser les ratios dettes/PIB.

 

 

Pour l‘Achat et la vente d’or en Belgique, prenez contact avec notre bureau, Goldman Invest à Mons.

 

 

 

 

Bureau d'achat et de vente d'or à Mons en Belgique

La Russie vient de franchir une étape importante.

Une étape importante dans son processus de  » dédollarisation « vient d’être franchit. Pour la première fois, Moscou voit la part de l’or en lingots  dans ses réserves de change dépasser celle du dollar. Moscou voit la part de l’or dans ses réserves de change dépasser celle du dollar. Moscou se place-t-il en précurseur ? La Russie tente depuis des années de réduire son exposition aux actifs américains. Et Moscou, vient de franchir un cap sur le chemin entamé de longue date.

La Russie possède désormais beaucoup plus d’or.

En effet, elle possède désormais plus d’or dans ses réserves de change que de dollars. La part de l’or dans les 583 milliards du pactole de la Russie atteignait 23% fin juin. Quant aux avoirs « made in USA « , ils ne représentent plus que 2%. Pour se rendre compte de la route parcourue, il suffit de constater que le dollar comptait pour 40 % des réserves de change russe en 2018. Moscou s’est avéré un acteur prépondérant dans l’achat d’or ces dernières années. Pas moins de 40 milliards de dollars ont été dépensés en cinq ans afin d’acquérir le précieux métal jaune.

 

Une stratégie réfléchie.

Et donc, l’augmentation des réserves d’or de la Russie a bénéficié d’une flambée des prix du métal jaune de 26% entre juin 2019 et juin 2020. Dans un rapport récent, la Banque centrale Russe dit avoir acheté pour 4,3 milliards de dollars d’or au cours de cette période. L’institution a déclaré qu’elle avait mis fin à ses achats d’or au cours du premier semestre de 2020. Et ce, afin de privilégier ses propres exploitations minières et pousser les banques du pays à plus exporter.

 

Les USA ont abusé de leur position.

La Russie s’écarte du dollar, car elle est la cible de sanctions de la part des USA depuis des années. Moscou cherche à prendre ses distances avec un billet vert politisé. La dédollarisation de la Russie apparaît peut-être en pleine lumière aujourd’hui. Mais cela est une stratégie entamée de longue date. Moscou sait que l’or revient en force dans le système monétaire.

 

 

Pour l’achat et la vente d’or en Belgique, prenez contact avec notre bureau de Mons, Goldman Invest à Mons.

 

Début novembre de cette année l’Ouzbékistan émet des barres d’or

La banque centrale d’Ouzbékistan émet des barres d’or scellés avec un code QR pour une vérification en temps réel. Avec ces nouvelles réglementation sur les barres, la CBU vise à encourager l’utilisation de l’or comme réserve de valeur. Ainsi qu’à promouvoir la circulation du métal précieux.

 

Les gouvernements et les banques centrales voient l’or comme une réserve de valeur.

Au niveau international de plus en plus de gouvernements et de banques centrales voient l’or comme une réserve de valeur. Ce n’est pas surprenant, car l’or a prouvé mainte fois qu’il préservait son pouvoir d’achat. Et ce, depuis des milliers d’années et il devient de plus en plus évident que l’avenir des monnaies fiduciaires est incertain.

 

L’Ouzbékistan est également favorable à l’Or.

Environ 80% des réserves internationales de la CBU sont constituées d’or. Et, depuis Novembre, la CBU encourage la population à acheter de l’or. Comme réserve de valeur, sous forme de lingots innovants. Auparavant, la CBU ne vendait que des pièces d’or commémoratives d’une once troy. Seulement, une once troy représente une fortune pour le citoyen moyen ouzbek. Grâce aux nouvelles barres de poids inférieur et à la garantie de rachat. La CBU vise à rendre l’or accessible à un plus grand nombre de personnes en tant qu’instrument d’épargne ainsi que pour les paiements de montants élevés.

 

Les barres de la CBU peuvent être considérées comme la  » monnaies 2.0 « 

Tout le monde peut vérifier l’authenticité de l’or en scannant le code QR. En effet, cela renforce la confiance et l’acceptation de ces barres. Toutefois, à l’heure actuelle, les barres serviront principalement de réserve de valeur. Et ce, en raison de la volatilité du pris de l’or.

 

 

Pour l achat et la vente d’or en Belgique, prenez contact avec notre bureau de Mons, Goldman Invest à Mons.

HAUT