Actualités

Restez au courant de l'actualité financière et du marché de l'or.

Comment le prix de l’or a-t-il évolué par le passé, et comment va-t-il continuer à évoluer ?

Depuis que le dollars a été détaché de l’or en 1971, l’or s’est énormément apprécié. Entre 1973 et 1980, le prix de l’or a gonflé de 100 $ à 800 $ par once. Au début des années 2000, le prix de l ‘or avait reculé pour se retrouver dans un canal horizontal aux alentours des 400 $. Par la suite, le  prix de l’or s’est redressé pour atteindre un record en 2011 à 1900 $. Le prix de l or avait connu une brève chute importante en 2008 lors de l’apogée de la crise financière. L’or n’a pas perdu de sa popularité chez les investisseurs qui considèrent que ce métal est une valeur refuge.

 

Comment s’est comporté l’or au cours de la dernière décennie.

En effet, en Septembre 2011, le prix de l’or a annoncé une tendance baissière et atteint, en décembre 2015, son niveau le plus bas de la décennie, au-dessous des 1050 $. Cette baisse de 45 % peut paraître extrême mais sur le long terme, il ne s’agit que d’un petit coup de mou. Entre 2000 et 2011, le prix de l’or a gonflé de pas moins de 600 %. Donc, d’un point de vue traditionnel, l’or qui est considéré comme une valeur refuge, a souffert de la politique des banques centrales. Les taux d’intérêts peu élevés et le redressement de l’économie ont désormais désavantagé les placements dans l’or. La politique de soutien des banques centrales a rendu les actions intéressantes ce qui s’est soldé par une ruée vers les actions et l’immobilier.

 

Pourquoi ces dernières années, le prix de l’or ne cesse de pousser vers le haut ?

En 2019 et 2020, on a assisté à une véritable ruée vers l’or, à tel point que le pic de 2011 a été dépassé à l’été 2020. En effet, en août 2020, le prix de l’once troy a dépassé les 2.000 $ pour la première fois. D’un point de vue fondamental, l’augmentation du prix de l’or s’explique par l’incertitude accrue quant à la croissance économique.

 

L’influence de la Fed.

La cause principale réside dans le fait que l’or a profité des baisses de taux opérée par la Fed. Si la banque centrale américaine diminue les taux d’intérêt alors ce n’est pas sans conséquences. Les taux d’intérêt moins élevés rendent l’or intéressant au niveau du rendement historique. Une éventuelle baisse signifie  que la Fed admet un possible affaiblissement de l’économie. La crise de 2008 a laissé des traces et de nombreux investisseurs pensent que le système monétaire ne survivra pas à une nouvelle crise. C’est ce que nous référons à la popularité du Bitcoin. Ces derniers temps, le Bitcoin est souvent désigné par  » or numérique « . Les investisseurs semblent d’ores et déjà se couvrir contre une crise éventuelle.

 

 

Achat et vente lingot or, prenez contact avec Goldman Invest

https://goldmaninvest-belgique.eu/acualités/vers où le prix de l’or évolue-t-il

 

 

 

Les métaux précieux dans une phase de consolidation

L’or corrige avant le FOMC, l’argent est soutenu par la hausse des productions industrielles. L’or a clôturé lundi en baisse modérée, atteignant son plus bas niveau depuis quatre semaines. La hausse des rendements des obligations a entraîné une baisse des prix des métaux précieux. Ainsi qu’une pression à la liquidation des positions longues avant la réunion du FOMC de mardi et mercredi. La baisse de l’argent a été contenue après que les données de la production industrielle mondiale, meilleurs que prévu, aient signalé lundi une augmentation de la demande de métaux industriels.

 

Pas d’annonce officielle sur la réduction de l’assouplissement

Les pressions de liquidation des positions longues de lundi ont pesé sur les métaux précieux. Et ce, avant la réunion du FOMC de mardi et mercredi. Celui-ci pourrait marquer le début des discussions sur lé réduction de l’assouplissement quantitatif. Le consensus est que le FOMC ne fera pas d’annonce officielle sur la réduction de l’assouplissement quantitatif avant le quatrième trimestre.

 

La production mondiale de l’or

La vigueur de la production industrielle est négative pour les prix de l’or. Mais, elle reste positive pour la demande de métaux industriels et les prix de l’argent. En avril, la production industrielle de la zone euro a augmenté de 0,8 % mensuel. Et,  de 39,3 % en glissement annuel est le plus important depuis le début des données en 1990. De plus, la production industrielle du Japon en avril a été révisée à la hausse à 2,9 % mensuel et + 15,8 % en glissement annuel est le plus important en 9 ans. De même, la production industrielle aux Etats-Unis connaît une expansion de 0,8 % d’après les chiffres publiés cet après-midi, supérieur aux attentes de + 0,6 %.

 

Commentaires sur le FOMC à venir ce mercredi soir

Les commentaires pessimistes de la BCE lundi ont indiqué que la BCE n’est pas près de réduire ses achats d’actifs. En effet, elle a soutenu le prix de l’or en tant que réserve de valeur. Le président de la BCE, Mme Lagarde, a déclaré que  » nous devons vraiment ancrer la reprise « . Et, qu’il est  » beaucoup trop tôt  » pour débattre du moment où il faudra mettre fin aux mesures de stimulation pour lutter contre la pandémie.

 

Or : le métal jaune corrige au sein d’une tendance positive

Le métal jaune corrige depuis début juin en direction d’un niveau qui correspond à la fois à un retracement de Fibonacci de 38,2 % de la dernière vague de hausse et la moyenne mobile à 200 périodes. Au-dessus de ce seuil à 1825 $, la tendance reste haussière. La bougie d’hier montre une longue mèche basse figurant la présence des acheteurs. Pour reprendre le chemin de la hausse, les cours doivent franchir le dernier sommet à 1916 $ puis la résistance entre 1975 $ et 2000 $. Sous 1825 $, la correction s’accentuerait vers 1800 $.

 

Achat et vente or Belgique, prenez contact avec Goldman Invest.

https://goldmaninvest-belgique.eu/actualités/or dans une phase de consolidation

 

 

Baisse des taux et faiblesse du dollar soutiennent les cours

Les prix de l’or restent soutenus en raison de la faiblesse du dollar. Des commentaires modérés des banques centrales et de la baisse des rendements des obligations d’ Etat dans le monde. Toutefois, les gains des métaux ont été limités car la hausse des actions a réduit la demande de métaux précieux.

 

La baisse des rendements

La baisse des rendements des obligations d’Etat mondiales ce lundi a été favorable au prix du métal jaune. Le rendement du T-note à 10 ans est tombé à son plus bas niveau depuis une semaine et demie. De plus, les commentaires des banques centrales lundi ont soutenu les métaux précieux. Mme Brainard, gouverneur de la Fed, a déclaré que les prévisions d’inflation restent  » extrêmement  bien ancrées « . Et donc, l’inflation devrait commencer à baisser plus tard dans l’année. Et ce, lorsque les  » effets de base  » s’estomperont. De même, le vice-président de la BCE, M. Guindos, a déclaré que la décision politique de la BCE de juin dépendrait des données. Mais, que  » nous devrons maintenir des conditions de politique monétaire très accommodantes « .

 

Demande d’or très favorable

Une accélération du rythme des achats d’obligations par la BOE est favorable à la demande d’or en tant que réserve de valeur après que la BOE a augmenté sa facilité d’actifs de + 0,4 %. Et ce, pour atteindre un record de 823,6 milliards de livres au cours de la semaine se terminant le 19 mai. Les derniers chiffres économiques vont dans le sens d’une poursuite de la politique accomodante des banques centrales. L’indice d’activité nationale de la Fed de Chicago a baissé de 1,47 à 0,24 ce qui est plus faible que les attentes d’une baisse à 1,20. L’or bénéficie du soutien sous-jacent de la pandémie de Covid, qui est dovish pour les politiques des banques centrales. La situation sanitaire en Inde pèse comme une épée de Damoclès sur la croissance mondiale.

 

L’or dans une tendance haussière mais en surachat

Le métal jaune a marqué un plus haut de 3 mois aujourd’hui. L’or se situe sur une tendance ascendante depuis le dépassement des 1760 dollars droite de polarité qui est maintenant support. Les cours évoluent au-dessus des moyennes mobiles ascendantes à 13 et  34 périodes. Le franchissement de la moyenne mobile à 200 périodes confirme cette lecture haussière. Le métal jaune pourrait revenir sur les hauts annuels à 1960 USD. Toutefois, le RSI en situation de surachat indique une surchauffe possible. cela est confirmé par l’ écart des prix avec la moyenne mobile à 34 périodes. Une consolidation horizontale ou un retour des prix vers les deux moyennes mobiles à 34 et 200 périodes n’est pas à exclure sans que cela remette en cause la tendance positive.

 

Achat et vente or en Belgique, prenez contact avec Goldman Invest.

https://goldmaninvest-belgique.eu/actualités/l’or atteint un plus haut de 3 mois

 

 

 

Le rebond des taux longs fait pression sur l’or

Le rebond de l’or est plombé par la hausse des rendements obligataires à court terme. Le métal jaune est sous pression sous 1800 $ depuis que les rendements obligataires US à 10 ans ont commencé à rebondir. En effet, le rendement à 10 ans étant passé d’un plus bas de cinq semaines à 1,50 % a un plus haut à 1,64 % la semaine dernière.

 

Un contexte de rebond

Donc, dans ce contexte de rebond des taux longs, les investisseurs privilégient les obligations à l’or. Certainement, puisque leurs rendements réels s’améliorent. Le principal catalyseur de l’or continuera d’être les rendements obligataires et plus particulièrement les rendements réels. Si les perspectives d’inflation augmentent, les rendements réels des obligations devraient diminuer ce qui devrait soutenir la demande pour le métal jaune. A l’inverse, une diminution des perspectives d’inflation augmenterait les rendements réels des obligations ce qui ferait pression sur l’or.

 

 

Plan de relance et campagne de vaccination

L’évolution des cours des matières premières, les plans de relance, les campagnes de vaccination et les indicateurs macroéconomiques publiés quotidiennement seront autant de facteurs. Ceux-ci, influenceront les perspectives économiques, d’inflation et donc des marchés. Le prochain rapport clé  à surveiller sera celui sur les créations d’emplois aux States. Publié vendredi.

 

 

Le cours de l’or doit préserver son support à 1755 $

Sur le plan de l’analyse technique, les perspectives de l’or sont haussières depuis que le cours a formé une figure de retournement en  » double bottom  » le mois dernier. Le cours de l’or devra néanmoins se maintenir au-dessus de la ligne de cou à 1755$. Et ce, pour préserver ses perspectives haussières. Un est peu probable que l’or remonte jusqu’en haut de son canal si les taux longs US remontent d’avantage.

 

 

 

Achat et vente d’or en Belgique, prenez contact avec Goldman Invest.

https://goldmaninvest-belgique.eu/actualités/le rebond  de l’or a du plomb dans l aile

 

 

 

 

 

 

 

HAUT