Actualités

Restez au courant de l'actualité financière et du marché de l'or.

En pleine crise financière et sanitaire pourquoi le cours de l’or baisse.

Certains s’interrogent sur cette baisse du cours de l’or, alors que nous sommes dans une crise financière et sanitaire planétaire. où est donc passé la valeur refuge. On va vous expliquer avec notre spécialiste de l’analyse technique qu’elle est toujours là.

 

Cours de l’or : pourquoi chute-t-il ?

On a tellement l’habitude que le cours de la bourse et ceux de l’or soient inversés que la situation actuelle demande quelques explications.

 

Le cours de l’or n’est pas linéaire !

La première leçon à retenir, c’est que le cours de l’or n’est pas linéaire quand on  » zoome  » sur les graphiques. Sue le très long terme, l’or est en hausse mais sur des périodes de plusieurs semaines ou de plusieurs mois, il peut baisser. Et parfois même assez fortement. C’est ce qu’il se passe en ce moment. On vous l’a déjà expliqué, les traders cherchent des liquidités pour tenter de sauver leurs marges et donc ils vendent l’or papier. Cela leur permet de constituer une petite réserve pour peut-être acheter après la crise des actions au plancher.

 

En cas de crise, l’or fait mieux que la bourse !

Dans le détail donc, regardons la situation de la crise des subprimes. En 2007, la bourse est au plus haut. Elle chute jusqu’en mars 2008, son plus bas. Le CAC 40 perd 59%. L’or pendant ce temps-là progresse de 45. Mais cette progression n’est pas linéaire. L’or pendant cette période aura des chutes régulières de 17 à 20 %. Mais, au final,c’est une progression de plus de 45%.

 

L’or en pleine crise du coronavirus covid-19 ?

Oui l‘or est en baisse. On ne peut le nier. Mais depuis un mois, le CAC 40 a perdu 32%. L’or de son côté ? LE cours de l’or a enregistré une baisse de  » seulement  » 12%. On rappellera quand même qu’en moins d’un an, depuis avril 2019, l’or a pris 40% de sa valeur. Et les cours ne prennent pas compte des primes liées aux pièces d’investissement. Primes qui, elles, sont toutes en hausse en raison de l’augmentation de la demande.

 

L’or un investissement de long terme.

Si on regarde l’évolution du cours de l’or sur 20 ans, on est en progression de 340 %. Et  pour l’ argent, qui est plus sensible aux crises économiques puisqu’il s’agit d’un métal très utilisé dans l’industrie, on enregistre quand même un gain de 136%. Pendant toute cette crise du coronavirus Covid-19, cette crise sanitaire et financière, nous vous tenons de l’évolution du cours de l’or.

 

Pour l achat et la vente de lingot et pièces d’or en Belgique, prenez contact avec notre bureau de Mons, Goldman Invest à Mons.

 

 

OR & Coronavirus

Le coronavirus impacte la croissance du PIB mondial.

Le cours de l’or enchaîne les séances consécutives de hausse. Et ce, à cause des perspectives économiques qui s’assombrissent liées au virus chinois. Ai,si les opérateurs en quête de diversification se replient sur son statut de valeur refuge. Le métal jaune continue par ailleurs de bénéficier de la faiblesse des taux qui ne rend guère attractif l’achat d’emprunts d’Etat.

Le Gold a dépassé le plafond de 1 600 dollars pour la première fois en six semaines. Revenant à un niveau qu’il avait atteint lors des tensions USA-Iran à la suite de l’assassinat par l’administration Trump du général Soleimani. Un des plus hauts responsables de Téhéran.

 

L’actif démarre sur des chapeaux de roues.

L’actif démarre l’année sur les chapeaux de roues puisqu’il réalise une performance à + 7%. Ce nouveau record annuel s’explique par les inquiétudes toujours persistantes liées au coronavirus. Notamment son impact sur l’économie chinoise et mondiale. Le cabinet Oxford Economics a abaissé sa prévision de croissance chinoise à 4 % au premier trimestre 2020. Contre 6% prévus initialement. Il table désormais sur une croissance à 5,4 % pour l’ensemble de l’année 2020. De nombreuses banques ont emboîté le pas en révisant aussi leurs prévisions de croissance à la baisse. La Chine a contribué à plus de 40 % à la croissance du PIB mondial, sur la période 2010-2020, et pèse environ 16 % du PIB mondial. De ce fait, plus l’épidémie dur, plus l’économie souffre.

 

Les entreprises tirent la sonnette d’alarme.

Les entreprises tirent la sonnette d’alarme quant à l’impact du coronavirus sur leurs activités. Apple ne pourra pas atteindre ses prévisions de croissance au prochain trimestre en raison de l’épidémie. En effet, elle affecte à la fois la production de l’iPhone et la demande pour ses produits. Toutefois, les opérateurs s’attendent maintenant des politiques monétaires de soutien. Avec  des injections de liquidités venant de la banque populaire de Chine. En effet, la BPC a annoncé une réduction de 10 points de base, à 3,15% du taux d’intérêt de sa facilité de crédit à moyen terme. Une décision qui concerne directement 200 milliards de yuans ( 26,4 milliards d’euros ) de prêts aux institutions financières.

 

Un signal technique haussier et une fin de consolidation.

Force est de constater que le métal jaune a le vent en poupe depuis 2019 et réalise donc une ascension fulgurante et sans faille. Graphiquement, le marché consolidait depuis plusieurs semaines à l’intérieur d’un triangle symétrique.Le franchissement a donné un nouveau souffle ouvrant la voie à de nouveaux plus hauts pour les semaines à venir.

 

Pour l’achat et la vente de lingot d’or en Belgique, prenez contact avec notre bureau de Mons, Goldman Invest à Mons.

 

 

 

 

L’or le mal aimé.

En 2002, nous avons acheté de l’or pour notre propre compte et pour nos clients, à 300 $ l’once. A cette époque, l’or était mal-aimé et sous-évalué. Cela est, évidemment, le meilleur moment pour investir sur du long terme. Elle constitue la meilleur protection. Mais notre intention n’a jamais été d’acheter de l’or en tant qu’investissement. Non, nous avons acheté de l’or parce que nous avions évalué les risques financiers et économiques. Tout ceci, dans l’économie mondiale et en avions conclu qu’il était très probable que le système ne survivrait. Et ce, sans connaître des faillites majeures, au niveau des dettes souveraines et du système bancaire.

 

La dette mondiale a augmenté.

 

Comme nous le savons, le système financier a presque coulé en 2007-2009. Avec 25 000 milliards $ de monnaie imprimée, de crédit et de garanties, le système a bénéficié d’un bref sursis. Mais ces 25 milliards $ n’étaient que le paquet de départ….depuis 2006. La dette mondiale a augmenté de plus de 100 000 milliards $. Plus le passif non comptabilisé et les produits dérivés de plusieurs centaines de milliers de milliards $. Cette explosion de dette a confirmé le risque que nous avions déjà relevé en 2002.

 

Acheter de l’or.

Nous sommes à la vieille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger. Il devient urgent de sortir des bulles d’actifs. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

 

Achat & vente lingot d’or en Belgique, prenez contact avec notre bureau de Mons, Goldman Invest à Mons.

 

L’or n’est pas un placement garanti.

L’or est perçu comme la  » valeur refuge  » suprême mais il ne s’agit pas d’un actif sans risque. Il ne rapporte aucun rendement ( pas de dividende ou coupon ) et son prix peut fortement varier en fonction des évolutions géopolitiques. De la parité du dollar, des achats des banques centrales, des mouvements de taux d’intérêt, de la spéculation. Depuis 1978, avec la fin des accords de Brettonb Woods et l’abandon de la convertibilité officielle du dollar. Le cours de l’or, n’ a pas été un long fleuve tranquille. Après le second choc pétrolier puis l’invasion de l’Afghanistan par les troupes soviétiques fin 1979. L’or a grimpé jusqu’à un sommet de 850 dollars l‘once le 21 janvier 1980. Pour chuter à 400 dollars en quelques mois et poursuivre sa baisse ensuite pendant vingt ans. Pour enrayer la peur de l’inflation, propice à une hausse des cours du métal jaune. Paul Volcker, alors président de la Fed engagea une lutte sans merci contre la hausse des prix. Le 20 juillet 1999, l’once d’or ne négociait plus qu’à 252,8 dollars.

Des baisses plus rapides que les hausses.

Les cycles de hausse du métal précieux durent en moyenne six ans et ceux de baisse moins de quatre ans. Après son point haut de 2011, l’or a perdu près de 45% de sa valeur. Et les mines aurifères 80 % en 45 mois. Rappelle Alain Corbani, gérant du fonds minier Global Gold and Precious chez Finance SA. L’actuel cycle de hausse a débuté en 2016. Il resterait donc trois ans pour investir. Les fins de cycle économiques sont plutôt favorables à l‘or en général. Mais mieux vaut surveiller la psychologie des marchés financiers.

La spéculation surprise.

La spéculation des investisseurs financiers entretient la volatilité des cours et peut surprendre. A la hausse comme à la baisse. Les investisseurs ont le choix entre les actions, qui offrent un dividende, les obligations, qui rapportent un coupon. Et l’or, qui ne rapporte rien ( sauf les mines ). A certains moments comme aujourd’hui ils cherchent des actifs de diversification. Le reste du temps il négligent l’or à cause de son coût de détention.

La politique de taux.

L’élément le plus important pour anticiper la variation des cours de l’or, est l’évolution des taux réels. A présent les taux réels à dix ans sur les emprunts de l’Etat américain sont réduits à 0,15 % au lieu de 1,16 % en novembre 2018. Si les taux réels grimpaient, l’or perdrait son attrait avertit Benjamin Louvet. Mais alors le paiement des intérêts de la dette risquerait de devenir insoutenable. Ce qui milite pour un maintien des taux bas.

Les banques centrales.

Par leurs ventes ou leurs achats, les banques centrales influent plus sur les cours de l’or. Plutôt que l’industrie ou la joaillerie dont la demande est relativement sensible aux prix. Jusqu’en 2000, c’étaient les banques centrales riches qui pesaient. Aussi bien, sur les cours en se délestant de cette  » relique barbare  » improductive. A présent les taux réels à dix ans sur les emprunts de l’Etats américain sont réduits à 1,15% au lieu de 1,16% en novembre 2018. Si les taux réels grimpaient, l’or perdrait son attrait.

 

Achat & vente lingot d’or en Belgique, prenez contact avec notre bureau de Mons, Goldman Invest à Mons.

 

 

 

 

 

 

HAUT