Actualités

Restez au courant de l'actualité financière et du marché de l'or.

Le cours de l’or rebondit

Le cours de l’or rebondit grâce au repli des taux longs.

Le cours de l’or reprend des couleurs depuis quelques séances. Après être revenu à 1670 $ la semaine dernière, l’once d’or est remontée proche de ses sommets. Et ce, à 1740 $ grâce à la légère baisse des taux longs. Le rendement à 10 ans américain a perdu plus de 10 points de base. Donc, il est passé d’un plus haut à 1,77 % à 1,64 % ce mercredi matin.

 

Le principal facteur qui influence le cours de l’or.

L’évolution des taux longs continue d’être le principal facteur à influencer le cours de l’or. Pour le moment, les taux longs se replient, mais la tendance de fond reste indiscutablement haussière. Dans le contexte actuel où les opérateurs de marché sont de plus en plus optimistes sur la reprise économique mondiale. Un repli important des taux obligataires semble très peu probable.

 

Le cours de l’or sous pression.

Le cours de l’or a de fortes chances d’être sous pression tant que les taux longs se redressent. Pour que les taux entament une tendance baissière. Il faudrait que les perspectives des investisseurs sur la croissance, ou sur l’inflation soient révisées à la baisse. En effet, ce qui est peu probable tant que les politiques monétaires et fiscales sont autant expansionnistes et tant que la production de vaccins augmente.

 

Sur le plan technique.

Donc, la tendance de fond est baissière, comme nous pouvons le constater. Le cours de l’or oscille dans un range entre 1670 & 1750 dollars ces dernières semaines. En effet une sortie par le haut compromettrait la tendance baissière, du moins à court terme. Ce serait un signal en faveur d’un rebond jusqu’en haut du canal baissier dans lequel l’or évolue depuis l’automne dernier. A l’inverse, une sortie par le bas renforcerait les perspectives baissières. Et donc, ouvrirait la voie à une nouvelle jambe de baisse qui pourrait se prolonger jusqu’au creux d’avril 2020 à environ 1566 $, voire le creux de mars 2020 à environ 1450 $.

 

Pour l’ achat et la vente d’or en Belgique, prenez contact avec notre bureau de Mons Goldman Invest.

https://goldmaninvest-belgique.eu/actualités/le cours de l or rebonbit

 

La liquidé suprême demeure l’or.

Jean-Claude Trichet est l’archétype du haut fonctionnaire et coche toutes les cases. Il commence sa carrière comme inspecteur des Finances. Dans sa dernière intervention dans le quotidien économique La Tribune, il avait éreinté le Bitcoin en particulier et les crypto-monnaies en général. En effet, il préfère d’ailleurs le terme anglais crypto-monnaie. Crypto-asset pourrait se traduire par crypto-actif.

 

Le Bitcoin.

Qualifier le Bitcoin d’actif est donc plus juste dans la mesure où il répond effectivement à la définition d’un actif  » financier « . Donc, un actif financier est un titre ou un contrat, généralement  transmissible et négociable ( par exemple sur un marché financier ).

 

Bulle spéculative.

Il y a une bulle évidente à mes yeux. Globalement c’est une bulle qui ressemble à celles des tulipes néerlandaises. C’est un peu désolant et c’est la marque d’une évolution mondiale très inquiétante. En effet, certains diraient que c’est la même chose pour l’or. Or, ce n’est pas pareil. Il y a une certaine régulation, il y a une consommation industrielle de l’or. Dans une perspective stratégique, dans le cadre d’une guerre mondiale, la liquidé suprême demeure l’or.

 

Les goldeux génétiques.

Les goldeux génétiques, c’est une évidence que l’or soit la liquidé suprême. Les crypto-assets aussi séduisants soient-ils technologiquement parlant. Néanmoins, nous en reparlerons sans doute autrement lorsque les ordinateurs quantiques permettront de  » tricher « .  Pour aller un poil plus loin, on peut dire qu’en cas de panne d’électricité ou de gros problèmes sur le réseau informatique mondial, il y aura sans nul doute des difficultés majeures.  Cependant pour accéder à ses crypto-asset fussent-ils un peu monétaires.

 

L’or ne s’oxyde pas.

L’or est la liquidité suprême car l’or ne s’oxyde pas. Il ne fond qu’à haute température. Qu’il se déplace facilement dans son volume poids/valeur, qu’l est négociable dans le monde entier et qu’il a une existence physique. Il ne s’agit là que de quelques-unes de ses caractéristiques et de ses qualités. L’or n’est pas juste une monnaie. Comme le dit Jean-Claude Trichet, il est la liquidité suprême. Il est ce qu’il reste quand plus rien ne vas.

 

Pour l’achat et la vente d’or en Belgique, prenez contact avec notre bureau de Mons Goldman Invest à Mons.

 

https://goldmaninvest-belgique.eu/actualités/lor est la liquidité suprême-or-2021

 

 

Le vent tourne pour l’or

Le vent est en train de tourner pour l’or. ( Laurent Maurel pour Or.fr )

Il y a deux semaines, les cours de l’or corrigeaient alors que les taux d’intérêts sur les obligations américaines remontaient. Cette semaine, les ventes d’obligations continuent mais l’or a stoppé sa chute et commence même un rebond. Donc,  le rapport OR/TLT qui mesure le niveau d’intérêt de l’or par rapport aux obligations américaines est en breakout depuis quelques jours.

 

Les positions vendeuses des banques.

Cette couverture vendeuse se déroule au même moment où le sentiment sur le secteur est au plus bas. Sentiment largement entretenu  par les traditionnels communiqués de presse que l’on retrouve souvent à ces tournants de marché. Le dernier article de Barrons allait dans ce sens.  » Ne vous attendez pas à ce que l’or rebondisse de si tôt « . Pouvait-on lire sur leur site la semaine dernière.

 

Black Rock

Pour rappel, Black Rock avait sorti le même style d’article glaçant sur le secteur du pétrole il y a un an. En effet,  à la veille d’une envolée historique des cours du brut. Espérons pour les longs sur l’or que cet avis soit aussi pertinent pour marquer le creux du secteur des métaux précieux. Ces articles de presse sont toujours de bonnes nouvelles pour un esprit contrariant. C’est toujours utile de bien les observer au moment des retournements de tendance.

 

Couverture de positions vendeuses.

Certaines banques ont couvert leurs positions, vendeuses, d’autres en ont profité pour liquider l’ensemble trop peu profitable pour elles. La première à se retirer du marché est la banque canadienne, Scotiabank, qui ferme cette semaine son département historique de trading sur les produits dérivés liés à l’or. Et ce, après avoir soldé une perte de 168 millions de dollars. Ce retrait de Scotia Bank annonce probablement d’autres retraits de Bullions Banks du marché des futures dans les tous prochains mois.

 

Pour l’achat et la vente d’or en Belgique, prenez contact avec notre bureau de Mons avec Goldman Invest à Mons.

 

https://or.fr/actualites/vent-tourne-or-2212

 

L’or reste dévalué par rapport à l’envolée des autres actifs. ( Laurent Maurel pour Or.fr )

Le prix moyen d’une maison aux Etats-Unis a grimpé de 14,9 % au dernier trimestre de 2020. C’est l’augmentation la plus forte depuis 1990. Les ménages américains préfèrent sacrifier leur maigre épargne, utiliser le cash qu’ils viennent de recevoir du gouvernement. Et aussi, profiter des taux bas pour s’endetter et se ruer sur les valeurs tangibles. L’inflation se matérialise aussi dans la hausse des prix des matières premières.

 

L’Amérique investit massivement en bourse.

La bourse continue également à attirer de plus en plus d’épargnants. Le marché action a reçu un montant record de nouveaux investissements. $ 58 milliards en une semaine. L’ Amérique investit massivement en bourse. La maison de courtage Schwab reçoit tellement de requêtes de nouveaux investisseurs.

 

Les taux américains remontent.

Face à cette orgie de cash, les taux américains remontent logiquement. Il est normal que le marché exige plus de rémunération des obligations à courte échéance. Et ce, dans un climat d’inflation monétaire. Donc, un prolongement même minime de la hausse de ces taux serait catastrophique pour la reprise qu’ils espèrent. Et aussi, pour la valorisation de tous les actifs.

 

L’ or est donc dévalorisé.

Cette hausse limitée des taux n’est cependant pas suffisante par rapport au rebond de l’inflation. Et par conséquence, les taux réels continuent eux à baisser fortement. L’or est donc bien dévalorisé actuellement par rapport à ces taux réels.

 

 

Pour l’achat et la vente d’or en Belgique, prenez contact avec notre bureau de Mons, Goldman Invest à Mons.

 

https://or.fr/actualites/rebond-inflation-prix-or-reste-devalue-envolee-autres-actifs-2171

 

HAUT