Actualités

Restez au courant de l'actualité financière et du marché de l'or.

La Chine allège les contraintes sanitaires, mais l’énergie rebondit.

Les marchés se détendent. La Chine allège les contraintes, et surtout, n’oublions qu’elle est consommatrice de matière première. Cela pourrait relifter les cours. Quand au pétrole, il rebondit un peu. Donc, nous sommes en risque ON. En effet, si le pétrole repart à 120 $ voir 130 $, il y aura de nouveau un impact sur l’inflation et les taux. Et aussi, sur les politiques monétaires et aussi sur l’érosion du sentiment de confiance des consommateurs. LA Chine se déconfine, cela va donc détendre les flux logistiques. Les bateaux partiront mieux et plus vite. Moins de contrainte, moins de délai et moins d’engorgement dans les ports. In FINE c’est favorable pour l’inflation.

 

Petit rappel des 3 gros risques.

L’inflation,la géopolitique, le sanitaire et le confinement en Chine. Sur le dernier thème, ça va mieux en Chine. On voit que les indices on déjà joué cette phase de reprise. Le marché salue l’allègement des mesures sanitaires.

 

Et l’or ?

Toujours rien sur le métal jaune. C’est la calme plat, rien n’a changé. On bloque toujours sur les niveaux clés, donc pour l’instant, un marché sans tendance directionnel et sans flux. Simplement un gros range qui permet de trader des rotations de la borne basse et vice-versa. On attendra un départ de flux pour accompagner la tendance. Mais on n’y est pas encore. Le début du plan est de chercher une zone se support intéressante  pour de nouveau travailler l’actif à l’achat. Et ce, dans l’espoir d’avoir une sortie de range par le haut derrière. Donc, 1806 $ – 1810 $ représente un niveau de support intermédiaire. L’idéal serait toujours un retour vers les 1795 $ 1800 $ qui correspond à une résistance. Pour l’instant le plan ne change pas. Il faut juste de la patience sur le marché de l’or, encéphalogramme plat.

 

 

Une hause de 75 bps de la Fed lors de la réunion d’hier soir

Depuis la réunion de mai, l’inflation a surpris à la hausse.  Le marché de l’emploi reste tendu. La croissance des salaires est élevée. Comme à dit Powell, nos projections ne sont pas un plan. Et donc, personne ne connaît avec certitude la direction de l’économie sera dans un an. Nous avançons rapidement sur les taux. Nous sommes dépendants des données, il ne faut pas s’attendre à ce que les mouvements de 75 bps deviennent habituels. Et voir aussi un marché du travail plus équilibré. Powell ajoute,  la lecture des données de l’Université du Michigan la semaine dernière ( confiance des consommateurs = plus bas historique) était saisissante. Nous avons noté que les anticipations d’inflation avaient progressé. Et donc, cela a pesé sur notre décision.

 

Et l’or dans tout ça ?

Relevé les taux de 75 bps. En effet, cela correspond à la plus importante hausse en 28 ans de la Réserve fédérale.  Et l’or, reste un actif étiqueté comme valeur refuge contre l’inflation. Mais le problème de ces derniers temps est l’emballement du dollars et des rendements du Trésor américain. Pendant très longtemps, la Fed utilisaient des hausses de taux d’un quart de point. Et cela afin de pouvoir métriser l’inflation. Le problème, est l’augmentation plus importante que prévue de l’indice des prix à la consommation en ce mois de mai. Les facteurs pour l’or ? Depuis des semaines, l’or à fleurté avec le sommet des 1 880 $. On peux remarquer lors de la séance de mardi avec un plus bas de 1 805 $.

 

L’or doit franchir les 1 880 $

Depuis début février, les prix du cours de l’or ont bien augmenté. Mais depuis, nous avons connu une dégradation des cours. Et ce, en direction du support majeur à 1 782 $. Un franchissement des 1 880 $, nous conforterais. Et donc, si cela est le cas, l’or pourrait se diriger vers la résistance des 2 000 $. Seuil psychologique.

 

 

 

 

L’or rebondit

Après avoir touché son support, l’or rebondit

Le dollars perd des points. Effectivement, la baisse des rendements obligataires américains à tendance à soutenir le cours de l’or.

 

Nous suivrons de près les prochaines hausses des taux américains

En effet, nous surveillerons dans les prochains mois à venir, les taux d’intérêts américains. Il en résulte d’une inflation de 8,3 % en avril 2022 aux states. Celui-ci fait obligatoirement monter les taux d’intérêts US au-delà du seuil symbolique des 3 %. En effet, ce niveau n’avait pas été atteint depuis Juillet 2019.

 

Sommes nous en train de sous-estimé l’inflation américaine ?

Pour rappel, il ne faut surtout pas confondre. L’inflation exprime la perte de valeur de votre argent. En aucun cas,  elle reflète la hausse du coût de la vie. C’est pourquoi, il faut bien la différencier.

 

La Fed prévoit jusqu’ à six hausses de taux directeurs

Vu que la Fed procédera à six hausses de taux pour l’année 2022. Effectivement, la plupart des grandes banques centrales prévoient un resserrement au niveau de leur politique monétaire.

 

Analyse technique de l’or

Allons nous connaître à nouveau une dynamique haussière pour le cours de l’or. En effet, l’or a buté sur son support à 1782 $. Au-dessus de ce niveau, nous serons bullish. Et ce, afin de retourner sur un précédent sommet à 2000 $

Quel sera la tendance de l’or à moyen terme ?

L’or est sous pression. En effet, le dollar continue de se maintenir en tant que valeur refuge. Idem pour l’or. En effet, depuis le début de la guerre en Ukraine l’or joue son rôle de valeur refuge.

 

L’or n’a pas terminé de briller

En Chine, et notamment à Shanghai, nous pouvons assister à des fermetures, ce qui fait craindre à un confinement. Les autorités du pays s’engagent dans une course contre la montre.

 

Acheter de l’or en cette période d’incertitude.

Faut-il retirer son argent des banques. Et ce en cas de guerre ou de crise, la réponse est oui. Il faut anticiper. C’est le moment d’acheter de l’or. Sans oublier l’inflation qui reste à un niveau très élevé. Donc, détenir de l’or permet de sécuriser son patrimoine.

 

 

HAUT