Actualités

Restez au courant de l'actualité financière et du marché de l'or.

Inflation US et Récession

Quoi de neuf sur les marchés ?

Un rebond sur les marchés c’est opéré fin de la semaine dernière, suite  à l’absence de nouvelles. Les discours des membres de la FED que l’on a eu, non pas apporté d’information supplémentaire, même si vendredi dernier, Brainard jugeait que le marché ne les prenait pas en compte. En effet, la FED allait continuer à augmenter ses taux. Mais surtout, que les taux allaient resté élevé pendant un certain temps. Les marchés tentent de voir le pivot de la Fed, puisque nous attendons très probablement après se resserrement  monétaires un retour en arrière. C’est-à-dire une baisse de taux lorsque la récession sera  là, comme on le voit à chaque fois.

 

Que dit la FED ?

Donc, les marchés, anticipent déjà ce pivot, et pour autant, les membres de la FED tentent de ralentir les marchés ou du moins cette baisse de taux. Pour le moment, nous sommes toujours dans une période de resserrement de la politique, mais même s’il y a des hausses de taux depuis maintenant plusieurs mois, sur les réductions des rachats d’actifs, et ensuite le  »  Quantitative Tapering « , cette réduction  du bilan de la FED n’accélère pas, ou en tout cas pas le rythme que la FED l’ai dit précédemment. Nous devrions voir une réduction du bilan de la FED à partir de ce mois-ci, c’est-à-dire en septembre. Passant de 95 Milliards de $ par mois, nous l’avons vu la semaine dernière.

En effet, la baisse a été seulement de 3,7 Milliards de $. Nous sommes sur un  rythme d’environ 25 Milliards de $ de baisse du bilan de la FED par mois. Par contre, la semaine dernière nous n’avions que 3,7 milliards de $. Donc, c’est un peu toutes ces données qui animent les marchés à ne pas forcément écouter les commentaires de la FED. Nous aurons le FOMC la semaine prochaine, une hausse de 75 pts de base est attendu, avec  90 % de probabilité. Le tout suivi d’un discours de Jérome Powel.

 

Et l’ Or ?

L’ or a baissé, vu que le dollars s’est renforcé. L’or monte quand les mesures des banques centrales sont plutôt accommodantes et quand les taux baisses. Les métaux sont sensibles au taux et au dollars. Et quand l’inflation est très élevée,  c’est là que les actifs baissent. Pour autant l’or se retourne sur un bas de canal.

 

 

 

 

La récession revient en Europe

Aux Etats-Unis, et même dans la zone euro la récession revient. Et la BRICS, elle, est en croissance, qu’est ce que la BRICS, elle réunit le Brésil, la Russie, la Chine, et l’Afrique du Sud. Et chez nous ? on connaît une crise de plus en plus grave. Quel serait les conséquences d’une guerre entre la Chine et Taiwan.

Nouveau déficit

Nouveaux records pour le déficit commercial français, le déficit énergétique  n’explique pas tout. Hors énergie, le déficit commercial français atteint un record de 72,3 Mds d’euros sur un an. Record également pour le déficit de la seule industrie manufacturière à 93,6 Mds d’euros. Déficit hors matériel et données sous le seuil déclaratif également sur un record 146 Mds d’euros.

L’excédent commercial de la Chine, nouveau record à 101,3 Mds de $ sur un mois, et 868,2 Mds de $ sur 1 an.

Double record d’excédant courant pour la Russie soit 68,4 Mds de $ au T 1 2022 et 168 Mds de $ sur un an.

L’Italie en route vers une nouvelle grave récession, crise politique et crise économique. 2.800 Mds d’euros de dette. En effet, pour l’ensemble de la zone euro cela va devenir assez sportif avec un climat de récession. Le Brésil, vers une nouvelle croissance de 5 %, d’ici le troisième trimestre 2022. LA Croissance Chinoise redémarre, notamment grâce au dynamisme des services.

 

Une éventuelle guerre à Taiwan ?

Si la Chine attaque, c’est la fin du monde. Personne n’a intérêt à une guerre à Taiwan, à commencer par la Chine. Les Etats-Unis sont le premier partenaire commercial de la Chine, avec 18 % des exportations. 19 %des importations américaines viennent de la Chine. La Chine détient 3 000 Mds de $ de réserves de changes et environ 1 000 Mds de dollars de bon du trésor américains.

Quelles seraient les conséquence d’une guerre à Taiwan ? Des conséquence catastrophiques. Risque de troisième guerre mondiale. Une récession mondiale. Une augmentation des pénuries notamment de composants électroniques. Taiwan produit plus de la moitié des besoins en semi-conducteurs dans le monde. Une aggravation de l’inflation mondiale, et un krach boursier planétaire.

 

Et concernant l’or ?

Reprise d’un cycle haussier ? Si l’or répond au dollars et que celui-ci faiblit, avec une inflation moins forte le Gold peux monter quand l’inflation baisse. En effet, c’est pas du tout compatible. Le cours de l’or consolide, après avoir touché la résistance des 1 800 $. Il faudrait dès lors casser la résistance et poursuivre le rebond jusqu’ à 1 877 $ prochain sommet, afin de prévoir une perspective de fond haussière.

 

 

La BCE augmente ses taux

La semaine dernière la BCE a augmenté ses taux pour la première fois en 11 ans. Une hausse de 50 points de base, accompagné d’un futur mécanisme de rachat d’actif. Tout cela, afin de soutenir la dette des Pays du Sud notamment l’Italie. Cette semaine nous attendrons aussi les résultats de nombreuses entreprises. Les perspectives s’annoncent décevante, et ce, notamment pour les grosses sociétés technologiques.

 

Après l’accord

Au lendemain d’un accord, la Russie attaque le port d’Odesa, du coup, le Blé rebondi de près de 6 % à la banque de Chicago, avant de se stabiliser. Concernant l’énergie, toujours sous pression.

 

L’Italie et le Royaume-Unis

Toujours sous surveillance pour l’ Italie et le Royaume-Unis. Des coalitions essayent de se mettre en place en Italie, mais il pourrait y avoir de nouvelle élection, dans futur à venir. Mais aussi, la dette, également sous-surveillance au-delà de cette crise politique. Un des membres de la BCE estime qu’elle devra probablement accepter de pousser l’Europe dans une récession modérée et ce, afin de ralentir l’inflation. Donc, la BCE va certainement une fois de plus augmenté ses taux, durant les prochaines réunion de politique monétaire. Le prochain évènement sera suivi avec attention ce mercredi 27 Juillet avec la FED. En effet, on attend la publication des taux avec une hausse de 75 points de base. Nous serons toujours dans cette politique de resserrement monétaire. Il faut combattre l’inflation qui était à 9,1 % au mois de Janvier. Bref tout ralenti, même l’immobilier.

La Chine allège les contraintes sanitaires, mais l’énergie rebondit.

Les marchés se détendent. La Chine allège les contraintes, et surtout, n’oublions qu’elle est consommatrice de matière première. Cela pourrait relifter les cours. Quand au pétrole, il rebondit un peu. Donc, nous sommes en risque ON. En effet, si le pétrole repart à 120 $ voir 130 $, il y aura de nouveau un impact sur l’inflation et les taux. Et aussi, sur les politiques monétaires et aussi sur l’érosion du sentiment de confiance des consommateurs. LA Chine se déconfine, cela va donc détendre les flux logistiques. Les bateaux partiront mieux et plus vite. Moins de contrainte, moins de délai et moins d’engorgement dans les ports. In FINE c’est favorable pour l’inflation.

 

Petit rappel des 3 gros risques.

L’inflation,la géopolitique, le sanitaire et le confinement en Chine. Sur le dernier thème, ça va mieux en Chine. On voit que les indices on déjà joué cette phase de reprise. Le marché salue l’allègement des mesures sanitaires.

 

Et l’or ?

Toujours rien sur le métal jaune. C’est la calme plat, rien n’a changé. On bloque toujours sur les niveaux clés, donc pour l’instant, un marché sans tendance directionnel et sans flux. Simplement un gros range qui permet de trader des rotations de la borne basse et vice-versa. On attendra un départ de flux pour accompagner la tendance. Mais on n’y est pas encore. Le début du plan est de chercher une zone se support intéressante  pour de nouveau travailler l’actif à l’achat. Et ce, dans l’espoir d’avoir une sortie de range par le haut derrière. Donc, 1806 $ – 1810 $ représente un niveau de support intermédiaire. L’idéal serait toujours un retour vers les 1795 $ 1800 $ qui correspond à une résistance. Pour l’instant le plan ne change pas. Il faut juste de la patience sur le marché de l’or, encéphalogramme plat.

 

 

HAUT